La Chute / The Fall

by Stéfany

S’il existe un film qui est parfait autant sur le plan de l’histoire que sur le plan cinématographique, c’est bien The Fall. Fan de belles choses comme je suis, j’ai acheté ce film car la population quasi-entière de Livejournal ne faisait qu’en discuter et je voyais des photos partout sur le net. Les photos m’avait accrochée, et voyant de si beaux décors et un acteur si incroyable dans le premier rôle, j’étais toute excitée à l’idée de voir ce film. Il n’existe aucun mot pour décrire ce que je ressens face à The Fall.

The FallSorti en 2008 – après, tenez-vous bien, 4 ans de tournage à 26 endroits dans 18 pays -, le film raconte l’histoire de la petite Alexandria (interprétée par la jeune romaine Catinca Untaru), patiente d’un hôpital de Los Angeles dans les années 20 pour un bras cassé. Elle rencontre Roy Walker (Lee Pace), un stuntman qui est incapable de marcher après un accident sur un tournage. Roy se met à raconter une histoire des plus spectaculaires à Alexandria, mêlant fiction et réalité, captivant la petite fille. Ce qu’elle ne sait pas, c’est que Roy la divertit pour pouvoir, avec son aide, en venir à son but ultime…

Voici un court résumé de l’histoire, si court que la bande-annonce en dit même plus que moi. Mais je ne veux pas vous dévoiler l’intrigue.

Ce film est un délice du début à la fin, et ce sur tous les plans. Un des points les plus remarquables de ce film est, et je pense que tous ceux qui l’ont vu seront d’accord, la cinématographie. Il n’existe nul part un film plus beau que The Fall. Chaque plan, chaque angle de caméra semble être calculé à 100%. Le directeur, Tarsem Singh, a juré que le film ne contient aucun CGI, et cela peut parfois être dur à croire, mais lorsqu’on pense que le film a été tourné dans 18 pays… Il suffit de s’installer confortablement dans le sofa et, en deux heures, faire un petit tour du monde. Par exemple, la ville bleue, que l’on peut voir dans la deuxième partie du film, est en fait une ville indienne qui est littéralement bleue.

Mais lors de mon premier visionnage du film (car, oh, combien de fois aies-je regardé ce chef-d’oeuvre), c’est surtout la relation entre les personnages de Roy et Alexandria qui m’a marqué. Rien de mal tourné ein, la pauvre elle doit n’avoir que 6 ans. Mais j’ai vraiment apprécié la sincérité des scènes et l’amitié grandissante petit à petit entre les deux personnages. Et ne me parlez même pas de la fin… ceux qui verront le film sauront de quoi je parle. Les larmes, oh, les larmes. Je crois que le fait que la petite Catinca n’avait aucun dialogue précis à suivre a beaucoup aidé à transmettre toute l’émotion à travers l’écran.

Je note ce film 5/5 sans honte ni doute. Les critiques sont mitigées, mais pour moi, ce film est un miracle du monde du cinéma, et rien ne me fera changer d’avis. Bien qu’il ne soit disponible qu’en anglais (ou en langue indou, à vous le choix), je vous le recommande, les sous-titres sont là pour vous. Je vous laisse avec quelques images qui démontre, j’espère, la beauté du film.

If there’s a movie that’s perfect from story-telling to cinematography, it’s definitely The Fall. Fan of pretty things like I am, I bought this movie because most of the Livejournal community had seen it and I could see pictures of it everywhere on the web. The pictures had me hooked and seeing such beautiful sets and an amazing actor in the main role, I was excited to see the film. And there are no words to express what The Fall makes me feel.

Released in 2008 – after, be ready, 4 years of filming on 26 locations in over 18 countries -, this movie tells the story of little Alexandria (interpreted by the young romanian actress Catinca Untaru), patient in a Los Angeles hospital in the 1920, for a broken arm. She meets Roy Walker (Lee Pace), a stuntman who cannot walk after an accident on a movie set. Roy starts telling a spectacular story to Alexandria, mixing fiction and reality, captivating the petite fille. What she doesn’t know is that Roy is telling her this story so he can use her for, eventually, his ultimate goal…

That’s a small synopsis of the story, so short that the trailer says even more than I do. But I don’t want to tell you the main plot.

This movie is amazing from beginning to end on every aspect. One of the most admirable things from this movie, and I think anyone who’s seen it will agree, is the cinematography. There is nowhere a movie more beautiful than this one. Each shot, each camera angle seems 100% planned. The director, Tarsem Singh, assured that the movie contains no CGI, and that might be hard to believe at first, but when you think that this movie was filmed in 18 countries… All you have to do is sit comfortably on you couch and, for two hours, have a small trip around the world. For example, the blue city, which we can see in the second half of the movie, is in fact an indian city that is litteraly blue.

But the first time I watched the movie (because, oh, how many times have I watched this), it was the relationship between Roy and Alexandria that most interested me. Nothing creepy, the poor little girl must have been 6 years old back then. But I really like the sincerity of their scenes and the growing friendship between the two. And don’t even talk to me about the ending… those who will see the film will know what I’m talking about. The tears, oh the tears. I think the fact that small Catinca didn’t have any precise line of dialogue to follow helped the emotions to pass through.

I give this movie a 5/5 without any shame or doubt. The critics are mixed, but for me this movie is a miracle in the cinema industry. Even though it’s only available in English (or Indian, your choice), I recommend it, and subtitles are there for you.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: